Actualités 

Que restera-t-il de leurs 20 ans ?

Alors que nous assistons aux questionnements d’une jeunesse privée de cours, de travail et de vie tout court, je me suis mis à repenser à mes 20 ans. Je reprenais des études que j’avais interrompu et que je devais financer à nouveau grâce à un poste de pion qui m’a tout appris de ce que je sais dans mon quotidien d’enseignant. J’avais un engagement citoyen auprès d’une association caritative qui me permettait de m’ouvrir à l’humanité si fragile. La chorale était mon oxygène et ma thérapie. Et les copains surtout, quasi tous les jours et souvent tard le soir qui ne m’ont jamais quitté.

 

Mes parents avant moi avaient connu une autre vingtaine au rythme de la guerre d’Algérie qui séparaient les amoureux quelques mois ou toute la vie.

Et bien sûr mes grands-parents de luttes ouvrières pour les uns et de combats de l’ombre pour les autres.

A aucun moment de ma vie, je n’ai eu à entendre que mes 20 ans valaient grandement ceux de mes parents et de mes grands-parents. Ce qu’ils ont appris de leurs 20 ans, ils me l’ont mille fois rendu sans rien me demander en échange. Mon chemin n’a pas été leur chemin mais ils ont essayé de tracer ma route.  Cette jeunesse qui a 20 ans aujourd’hui affronte une crise sanitaire qui fera date dans l’histoire. Depuis 1 an, elle contraint leur existence qui devrait être si simple : les copains, les études, le boulot, les loisirs…

La vie ne s’arrête pas à 20 ans mais pour beaucoup c’est l’âge du commencement qui ne peut être celui du renoncement.

Faut-il que nous le comprenions et l’entendions pour l’avenir que nous construisons avec eux dès maintenant !

Related posts

Leave a Comment