Actualités 

SOCIETE CIVILE ET POLITIQUE : UN NOUVEL OXYMORE POUR LA COM ?

A quelques mois des élections régionales, il est de bon ton de vanter la participation de telle star, de tel intellectuel, de tel chef d’entreprise, de tel universitaire à une liste de candidats au nom de la société civile.

Ainsi, ces personnes non-  adhérentes à des partis politiques seraient finalement la caution morale de tous les autres qui seraient candidats sous la bannière d’un parti.

Ce terme de société civile est troublant à bien des égards. Il laisse à penser d’une part que les candidats avec étiquette ne sont pas de la société civile et qu’ils sont des professionnels de la politique …

D’autre part, mettre les membres de la société civile sur un piédestal, c’est laisser croire que le militantisme politique n’a plus d’intérêt dans notre société de l’instant, du spectacle et du superficiel.

Les militants qui font le choix de payer une adhésion à un parti politique ne sont pas toujours des candidats aux élections. Ce sont des hommes et des femmes de l’ombre qui, en plus de leur travail, donnent du temps pour défendre des idées. De droite comme de gauche, ils aspirent à un avenir meilleur car la politique est une valeur noble à laquelle ils croient.

Il faut noter que très souvent, ces vedettes de la société civile ne font qu’un tour de piste, se rendant souvent compte qu’ils ont surtout servi au casting d’une campagne. Rares sont ceux qui poursuivent cette aventure car n’est pas militant qui veut.

Il serait plus honnête de parler de citoyen militant dont les engagements ne sont pas nécessairement manifestes au sein d’un parti politique mais dans des associations toutes aussi méritantes et utiles à la société !

Related posts

Leave a Comment