Actualités 

QUAND LE VIN EST TIRE IL FAUT LE BOIRE SURTOUT S’IL EST BON (Marcel Pagnol)

Depuis le 1er janvier 2016, les pays membres de l’Union Européenne peuvent augmenter leur vignoble dans la limite de 1% des surfaces déjà plantées. En France, ce sont 8000 hectares de nouveaux ceps qui pourront être mis en terre.  Ce chiffre n’est pas neutre tandis que de 2000 à 2012, le vignoble français a reculé de 14%.

Dans la Vienne, la filière viticole représente 0,4% des surfaces agricoles soit 69 272 hectolitres. Terre du Sauvignon, du Chardonnay, du Cabernet et du Pinot Noir, notre département ne compte que 26 exploitations soit 1% des exploitations agricoles.

Alors que l’ensemble du secteur agricole porcins et bovins laitiers souffre, étranglé par une concurrence sans limite tant en France qu’en Europe, nos vignes qui font l’enchantement de nos tables sont peu choyées par les décideurs de notre département.

Elles font, pourtant, le bonheur des jeunes travailleurs saisonniers qui trouveront sur nos territoires un emploi et des collectivités qui initient des projets de réfection de bâtiments pour héberger ces locataires des vignes.

Valoriser nos exploitations a du sens quand l’Europe nous invite à tirer le vin jusqu’à plus soif. L’occasion de voir le retour des vignes dans l’Ouest pour le plus grand plaisir des touristes et des viticulteurs qui en presseraient à nouveau le meilleur jus.

Related posts

Leave a Comment