Actualités 

LA FIN DE LA MIXITE SOCIALE SUR LES CHEMINS DE SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE

L’arrivée massive de nouveaux collégiens dans notre département pose encore la question du nombre de collèges dans la Vienne et de la carte scolaire gérée par le Département.

L’ouverture d’un collège de l’enseignement privé sur Poitiers en 2018, qui pourrait atteindre 600 places, ne règle pas les sous – effectifs des collèges ruraux. Il permet par contre à toutes les familles de Poitiers et des cantons péri-urbains d’éviter une carte scolaire, l’affection obligatoire d’un enfant à un collège, qui ne s’applique pas aux établissements privés. Pour le dire plus directement, les collèges publics que les familles pensent « difficiles » seront laissés au profit d’un collège privé supposé meilleur.

Le choix de scolariser son enfant dans un établissement privé peut être guidé par des convictions personnelles ou des orientations professionnelles. La cohabitation entre l’enseignement privé sous contrat et l’enseignement public se passe aujourd’hui intelligemment.

Toutefois, lorsque l’école publique ne répond plus aux besoins des familles notamment parce qu’un Conseil Départemental est dans l’incapacité d’anticiper une réalité démographique pour des raisons idéologiques et financières, on met en péril le fondement même de l’école publique républicaine : la mixité sociale !

Related posts

Leave a Comment